Mutuelle des travailleurs non salariés

La loi Madelin promulguée le 11 février 1994 a permis aux travailleurs non salariés non agricoles de jouir des compléments de garanties de prévoyance et de pensions de retraite. Ces TNSNA bénéficient de ces avantages grâce à des cotisations prélevées sur le bénéfice imposable. En optant pour le régime TNS en plus de la sécurité sociale, les personnes concernées par cette loi peuvent avoir des contrats personnalisés.

À qui est destiné la loi Madelin ?
La loi Madelin est conçue pour les travailleurs non salariés. Les travailleurs concernés sont les professionnels libéraux et les professionnels indépendants, les gérants majoritaires, les artisans et les commerçants. Cette mutuelle santé prélève la garantie santé complémentaire par le biais de leur bénéfice imposable. Il existe aussi ce que l’on appelle une mutuelle famille ou mutuelle familiale. Ainsi, les cotisations sociales peuvent être prises à partir du bénéfice industriel ou encore du bénéfice non commercial.

Une mutuelle adaptée aux besoins de travailleurs non salariés.

Les TNS perçoivent des revenus modestes. Aussi, il est préférable d’opter pour la meilleure mutuelle qui de préférence doit être moins onéreuse. La complémentaire santé la plus recherchée se veut avant tout, être économique tout en offrant des couvertures sur l’optique et le dentaire. L’assuré doit opter pour une mutuelle adaptée à ses besoins avec un meilleur rapport qualité-prix.
Que faut-il savoir pour choisir sa mutuelle ?

Les tarifs d’une mutuelle santé sont proportionnels au choix de la garantie. Si la garantie économique est considérée comme étant la moins chère, la garantie confort est faite pour les personnes bien payées et la sécurité est une alternative entre les deux garanties. Au lieu de choisir la première offre, il est judicieux d’effectuer une étude comparative via un comparateur mutuelle. Pour ce faire, demandez les devis auprès de plusieurs entreprises d’assurances et choisissez l’assurance collective appropriée à vos besoins et à votre pouvoir d’achat.

No Comments

Leave a Reply

Your email is never shared.Required fields are marked *